Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C

Conservatoire à

Rayonnement Régional

(Conservatoire National de Région) 14, rue de Madrid, 75008 Paris Orgue de la salle Olivier Alain (photo)

1996 - Gerhard Grenzing

III/32 -

transmissions mécaniques et électriques;

combinateur électronique

composition

Orgue de la salle Berlioz/Mstislav Rostropovitch (??)

1951 - Jacquot-Lavergne

1981 - Gonzalez

1996 - Hedelin

1999 - Dargassies

III/25 - Transmissions électriques - composition

GO expressif Boudon 16 - Montre 8 - Bourdon 8 - Flûte harmonique 8 - Prestant 4 - Plein Jeu IV Bombarde expressif Basson 16 - Trompette 8 - Clairon 4 Récit expressif Diapsaon 8 - Flûte traversière 8 - Gamba 8 - Voix celeste 8 - Flûte octaviante 4 - Nasard 2 2/3 - Octavin 2 - Tierce 1 3/5 - Basson-Hautbois 8 Pédale Soubasse 32 - Soubasse 16 - Basse 8 -Flûte 4 - Basson 16 - Tompette 8 - Clairon 4 Cet orgue n'est plus utilisé, mais il est intéressant parce qu'il est le successeur lointain de l'instrument sur lequel Marcel Dupré a donné ses leçons, lui-même successeur de l'instrument utilisé par Gigout et Vierne et il semble qu'il contient du matériel de Cavaillé-Coll. Une étude pourrait montrer qu'il contient des tuyaux que César Franck a joué...
Le Conservatoire à rayonnement régional de Paris est situé à une adresse hautement historique puisque y était situé auparavant le célèbre Conservatoire National ou Conservatoire de Paris, créé en 1795 par la Convention puis installé en 1911 rue de Madrid par son directeur d’alors : Gabriel Fauré. Dès lors le conservatoire verra passer les plus grands noms de la musique française, qu’ils soient élèves, professeurs, membre de jurys … : Debussy, Ravel, Dukas, Honegger, Poulenc, Vincent d’Indy, Messiaen, Duruflé, Nadia Boulanger … mais aussi Widor, Dupré et tant de grands noms de l’orgue français. En 1934, le Conservatoire devient Conservatoire national de musique et d'art dramatique. Puis en 1946, il devient Conservatoire national supérieur de musique et s’installera en décembre 1990 à la cité de la musique à la Villette sous la dénomination de Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). Depuis ce départ, ce lieu mythique est occupé par le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Paris. Le CRR de Paris possède aujourd’hui 4 orgues : 3 d’études et un grand orgue de concert du facteur Gerhard Grenzing placé dans la salle Olivier Alain (le frère de Jehan Alain et de Marie-Claire Alain). Cet instrument a remplacé l’ancien orgue de la salle Berlioz. Le grand orgue actuel a été inauguré en 1996. Cet instrument a été conçu pour permettre de jouer toute la littérature d’orgue européenne à l’exception du répertoire romantique laissé pour d’autres instruments. (texte et photo 1,2:: Thierry Correard)
Les orgues de Paris

Conservatoire à

Rayonnement

Régional

(Conservatoire National de Région) 14, rue de Madrid, 75008 Paris Orgue de la salle Olivier Alain (photo)

1996 - Gerhard Grenzing

III/32 -

transmissions mécaniques et électriques;

combinateur électronique

composition

Orgue de la salle Berlioz/Mstislav Rostropovitch (??)

1951 - Jacquot-Lavergne

1981 - Gonzalez

1996 - Hedelin

1999 - Dargassies

III/25 - Transmissions électriques - composition

GO expressif Boudon 16 - Montre 8 - Bourdon 8 - Flûte harmonique 8 - Prestant 4 - Plein Jeu IV Bombarde expressif Basson 16 - Trompette 8 - Clairon 4 Récit expressif Diapsaon 8 - Flûte traversière 8 - Gamba 8 - Voix celeste 8 - Flûte octaviante 4 - Nasard 2 2/3 - Octavin 2 - Tierce 1 3/5 - Basson-Hautbois 8 Pédale Soubasse 32 - Soubasse 16 - Basse 8 -Flûte 4 - Basson 16 - Tompette 8 - Clairon 4 Cet orgue n'est plus utilisé, mais il est intéressant parce qu'il est le successeur lointain de l'instrument sur lequel Marcel Dupré a donné ses leçons, lui-même successeur de l'instrument utilisé par Gigout et Vierne et il semble qu'il contient du matériel de Cavaillé-Coll. Une étude pourrait montrer qu'il contient des tuyaux que César Franck a joué...
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z
Le Conservatoire à rayonnement régional de Paris est situé à une adresse hautement historique puisque y était situé auparavant le célèbre Conservatoire National ou Conservatoire de Paris, créé en 1795 par la Convention puis installé en 1911 rue de Madrid par son directeur d’alors : Gabriel Fauré. Dès lors le conservatoire verra passer les plus grands noms de la musique française, qu’ils soient élèves, professeurs, membre de jurys … : Debussy, Ravel, Dukas, Honegger, Poulenc, Vincent d’Indy, Messiaen, Duruflé, Nadia Boulanger … mais aussi Widor, Dupré et tant de grands noms de l’orgue français. En 1934, le Conservatoire devient Conservatoire national de musique et d'art dramatique. Puis en 1946, il devient Conservatoire national supérieur de musique et s’installera en décembre 1990 à la cité de la musique à la Villette sous la dénomination de Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). Depuis ce départ, ce lieu mythique est occupé par le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Paris. Le CRR de Paris possède aujourd’hui 4 orgues : 3 d’études et un grand orgue de concert du facteur Gerhard Grenzing placé dans la salle Olivier Alain (le frère de Jehan Alain et de Marie-Claire Alain). Cet instrument a remplacé l’ancien orgue de la salle Berlioz. Le grand orgue actuel a été inauguré en 1996. Cet instrument a été conçu pour permettre de jouer toute la littérature d’orgue européenne à l’exception du répertoire romantique laissé pour d’autres instruments. (texte et photo 1,2:: Thierry Correard)