Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C
A la demande de nombreuses paroisses, qui n'avaient pas les moyens de se fournir un orgue à tuyaux, Louis Debierre conçut un instrument ressemblant à un gros harmonium, mais qui en fait contient des astuces et innovations spectaculaires. Ainsi, partant du principe que dans les basses, on n'utilise jamais de notes conjointes, les tuyaux les plus graves peuvent donner 3 notes différentes, par un ingénieux système de petits soufflets. Ce qui fait évidemment gagner du volume. De même, il divise par deux la longueur des jeux de fonds, en jouant sur la pression d'air et les embouchures. Bien sûr, la qualité de son n'est pas la même qu'un vrai jeu de 8 pieds. Les tuyaux de la trompette sont merveilleusement coudés pour entrer dans le meuble. Debierre en fut fabriqué environ 500, que l'on trouve surtout en Loire-Atlantique, mais il y en eut beaucoup installés dans les anciennes colonies françaises, avec un traitement spécial "tropicalisé". (texte : Roger Martin) Lire plus
Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z
A la demande de nombreuses paroisses, qui n'avaient pas les moyens de se fournir un orgue à tuyaux, Louis Debierre conçut un instrument ressemblant à un gros harmonium, mais qui en fait contient des astuces et innovations spectaculaires. Ainsi, partant du principe que dans les basses, on n'utilise jamais de notes conjointes, les tuyaux les plus graves peuvent donner 3 notes différentes, par un ingénieux système de petits soufflets. Ce qui fait évidemment gagner du volume. De même, il divise par deux la longueur des jeux de fonds, en jouant sur la pression d'air et les embouchures. Bien sûr, la qualité de son n'est pas la même qu'un vrai jeu de 8 pieds. Les tuyaux de la trompette sont merveilleusement coudés pour entrer dans le meuble. Debierre en fut fabriqué environ 500, que l'on trouve surtout en Loire-Atlantique, mais il y en eut beaucoup installés dans les anciennes colonies françaises, avec un traitement spécial "tropicalisé". (texte : Roger Martin) Lire plus